Conseiller(e) Pour Les Affaires Humanitaires


Paris France

 

Raison d’être du poste

La/le conseiller(e) pour les affaires humanitaires fournit au chef de délégation et à sa/son adjointe un soutien central pour mieux comprendre et influencer l’environnement humanitaire dans les pays couverts par la délégation régionale de Paris. En coordination avec les équipes prévention, il/elle définit, propose et contribue à la mise-en-œuvre efficace de stratégies de diplomatie humanitaire ou de promotion de politiques ou de positions CICR dans les pays prioritaires que sont la France, l’Italie ou l’Espagne et dessine des stratégies d’engagement avec les publics prioritaires et/ou des foras humanitaires ou multilatéraux d’importance pour la délégation.

Compétences et expériences requises

• Minimum de 6 à 8 années d’expérience de l’action humanitaire ou des affaires politiques touchant à des domaines pertinents pour le travail du CICR (paix & sécurité, conflits armés, contre-terrorisme, …). Une expérience CICR ou du Mouvement Croix-Rouge et Croissant-Rouge est un atout.

• Capacité et expérience démontrées de mise en œuvre de stratégies d’influence et du maintien et développement d’un large réseau d’interlocuteurs.

• Très bonnes compréhensions des relations internationales, régionales (européennes) et nationales et des liens avec les affaires humanitaires.

• Forte capacité d’analyse et de compréhension des dynamiques les plus complexes (de conflits ou des relations internationales) et de les traduire dans des stratégies d’influence.

• Facilité d’écriture (papiers de stratégie et de positionnement, interventions orales et écrites, compte-rendu de réunions bilatérales ou multilatérales).

• Connaissances approfondies des organisations multilatérales, foras, agences et plateformes régionales qui débattent de questions internationales et humanitaires.

• Expérience d’avoir travaillé au sein d’une organisation complexe et d’avoir fait preuve de talents diplomatiques dans les interactions avec des publics divers, qu’ils soient internes et/ou externes

• Excellentes capacités de communication tant à l’oral qu’à l’écrit en français et en anglais. Les connaissances de l’italien et/ou de l’espagnol sont des atouts.

• Forte capacité de travailler en équipe, de coordonner ses actions avec les experts d’autres métiers et de gérer les relations interpersonnelles.

• Etudes universitaires en relations internationales, droit international public, ou en sciences politiques et sociales, ou spécialisation sur un sujet pertinent pour ce poste.

• Très bonne maîtrise des outils informatiques

Responsabilités

• Recherche, comprend et analyse les dynamiques, positions principales et objectifs des acteurs gouvernementaux, des organisations non-gouvernementales et des agences des Nations Unies sur des questions d’intérêt pour le CICR.

• De concert avec les équipes prévention de la délégation, définit et propose pour la France, l’Italie et l’Espagne des stratégies d’engagements et d’influence vis-à-vis des acteurs institutionnels, des parlementaires, de la communauté humanitaire, des Nations Unies ou d’autres acteurs pertinents, qui répondent aux ambitions de diplomatie humanitaire globale et régionale du CICR en les adaptant aux différents contextes.

• Contribue pro-activement à la mise en œuvre de ces stratégies en soutien au Chef de délégation et à son Adjoint(e) et en coordination avec les équipes prévention de la délégation régionale.

• Maintient et contribue à l’identification et au développement du réseau des interlocuteurs qui ont une influence directe sur des questions humanitaires au sein des 3 pays prioritaires pour la délégation et engage de manière indépendante ou en soutien du chef de délégation ou son adjoint(e) avec ces derniers dans les domaines ou sujets en lien avec ses activités.

• Prépare, en coordination avec les départements de la délégation ainsi que les unités du siège du CICR ou d’autres délégations, des dossiers de briefing, éléments de langage ou autres interventions pour le chef de la délégation et son adjoint(e) ou pour des visites officielles de représentants CICR du siège ou d’autres délégations.

• Sert d’interface et de point d’entrée pour l’équipe de diplomatie humanitaire au siège du CICR à Genève. Est régulièrement en contact avec cette dernière pour échanger sur les initiatives et résultats des initiatives en cours et pour anticiper celles à venir.

• Sert d’interface, travaille et maintient un dialogue régulier avec le réseau des délégations diplomatiques et multilatérales (New York, Union Africaine, Londres, Washington, Bruxelles, Moscou, Pékin) afin de coordonner et maximiser nos efforts de diplomatie humanitaire.

· Assure une bonne circulation de l’information au sein de la délégation sur les priorités et initiatives de diplomatie humanitaire globale et régionale du CICR et partage pro-activement les informations pertinentes et nécessaires au travail des équipes prévention et du management.

· Représente le CICR dans des foras d’importance en lien avec ses activités et responsabilités.

Couverture du poste et impact pour le CICR

Ÿ Contribue à la définition puis à atteindre les objectifs de la délégation en termes de diplomatie humanitaire et de promotion des politiques et positions CICR en coopération avec les équipes prévention et de management de la délégation.

Ÿ Couvre les dimensions globales, régionales et contextuelles des objectifs de diplomatie humanitaire du CICR en les adaptant aux différents pays couverts par la délégation.

Ÿ Coordonne et contribue au « reporting » institutionnel sur les objectifs de prévention et de diplomatie humanitaire de la délégation (MfR, ROM, etc.)

Ÿ Participe pro-activement à l’exercice de planification annuel et à la définition des objectifs de prévention et de diplomatie humanitaire de la délégation.

Ÿ France, Italie et Espagne sont les pays prioritaires mais des suivis ad hoc peuvent être demandés sur les autres pays couverts par la délégation : Portugal, Chypre, Malte, Monaco, Andorre et/ou San Marino.

Ÿ Est en charge du budget et de son suivi pour les domaines d’activités qui le concernent.

Ÿ L’impact global vis-à-vis de pays d’influences comme la France, l’Italie et l’Espagne, tous les 3 membres du groupe des donateurs principaux du CICR est très important.

Relations au sein de la délégation

A l’interne :

Ÿ La/le conseiller(e) pour les affaires humanitaires répond directement au Chef de délégation et elle/il interagit également de manière régulière avec l’adjoint(e) de ce(tte) dernier(e). Elle/il travaille de manière coordonnée avec l’équipe prévention de la délégation régionale du CICR à Paris afin d’assurer une approche cohérente et une compréhension partagée des stratégies d’influence qui sont mises en place.

Ÿ La/le conseiller(e) aux affaires humanitaires interagit régulièrement avec les délégations multilatérales et de diplomatie humanitaire (Chef de délégation, adjoint ou conseillers pour les affaires humanitaires). Elle/Il maintient également des liens directs et réguliers avec l’unité des conseillers aux affaires humanitaires au siège du CICR à Genève.

A l’externe : La/le conseiller(e) pour les affaires humanitaires interagit avec des représentants de gouvernement, des acteurs humanitaires, ONGs, agences des Nations Unies, « think tanks » et milieux académiques.

Postuler